fbpx

Vacances d’été 2020? Non seulement on veut aller en vacances cet été, mais on en a VRAIMENT besoin. Mais où? On sait ce qui est permis, mais on dirait que nos options sont tellement limitées, soit parce qu’on ne sait pas quelle entreprise est ouverte, ou ce qui reste de disponible.

Le but de cet article n’est pas de vous expliquer les règles actuelles émises par le gouvernement. Je trouve que ma consoeur blogueuse Sophie de BB JetLag explique le tout très bien dans ce post. Je ne pense pas non plus que vous avez besoin d’un autre guide décrivant les régions touristiques et leurs attraits. Par exemple, le Guide des vacances au Québec regorge d’informations pertinentes, nul besoin de tout répéter ici 😉

Ce que je veux faire avec vous aujourd’hui est de vous offrir des idées uniques et fantastiques pour vos vacances d’été 2020, qui respectent le cadre de la loi, en plus de 17 essentiels à savoir avant de réserver quoi que ce soit. Je veux aller plus loin que ce qui est dit dans les journaux et le web, dire les vraies choses, et être plus imaginatives pour vous trouver de vraies solutions simples!

17 essentiels à savoir avant de réserver vos vacances d’été 2020

En date du 16 juin 2020, nous savons que la frontière Canada – États-Unis restera fermée jusqu’au 21 juillet pour les voyages non-essentiels. Ailleurs dans le monde, plusieurs frontières s’ouvrent aux touristes, principalement parce que l’industrie touristique représente une grande partie de l’économie de ces pays, et non parce que le risque de transmission a diminué.

Voici des éléments très importants à considérer si vous désirez prendre vos vacances aux États-Unis ou dans n’importe quel autre pays cet été.

Vacances et voyages à l’étranger à l’été 2020

1. Il se peut qu’en arrivant à destination à l’étranger, nous soyons obligé d’être en quarantaine. Par exemple, la frontière à Hawaï s’est ouverte pour les visiteurs, mais ils doivent rester en quarantaine, sans pouvoir sortir une seule fois de leur chambre d’hôtel pendant 14 jours! Ils doivent se faire livrer tous leurs repas dans leur chambre. Espérons que la vue du balcon est à couper le souffle! Si le visiteur change d’île, il doit recommencer sa quarantaine. Pas nécessairement intéressant.

2. En date du 4 juin, le Maine oblige les visiteurs à être en quarantaine volontaire pour 14 jours à leur arrivée. Même chose pour le Massachusetts, et le Vermont. Cliquez ici pour voir le détail concernant les autres états américains.

3. Si la quarantaine n’est pas obligatoire, il est très probable qu’en arrivant à destination, nous soyons obligés de prendre un test de dépistage. L’Islande, par exemple, s’offre pour payer le test, autrement, nous aurons à assumer ce frais. Vienne charge 190 € pour 1 test de dépistage.

4. En plus des frais à payer pour ce test, il faudra prévoir le temps de prendre le test, qu’il soit analysé, et que le résultat nous soit remis. Si nous voyageons plusieurs personnes ensemble, par exemple en famille, ces délais peuvent être différents par personne. À Hong Kong, par exemple, des voyageurs arrivant de l’étranger ont été amenés dans un immense entrepôt vide, ou bunker, et y ont passé environ 8 heures, assis sur une chaise de bois, le temps que tout le processus se termine. Demandons-nous si nous voulons que nos vacances commencent de cette façon?

En date du 5 juin, le gouvernement britannique a annoncé le début des essais pour un nouveau test à résultat rapide qui peut avoir des résultats traités sur place en 20 minutes, selon The Guardian. Le test est effectué avec un écouvillon et les résultats n’ont pas besoin d’être envoyés à un laboratoire, ce qui permet de gagner beaucoup de temps. À suivre…

5. Il faut aussi penser qu’il y a des risques que nous attrapions le Covid-19 à l’étranger, et nous n’avons aucune idée si nous serons de ceux qui sont asymptomatiques. Il y a une probabilité que le virus nous rendra malade, peut-être que nous ne pourrons pas profiter de nos vacances, ou pire, devoir recevoir des soins à l’étranger et passer nos vacances à l’hôpital, avec la qualité de soins disponibles à destination. À réfléchir aussi : si la barrière de la langue nous inquiète en temps normal, en situation d’hospitalisation, ce stress risque d’être x1000.

6. Maintenant, puisque le gouvernement canadien recommande officiellement d’éviter tout voyage non essentiel à l’étranger, ça fait en sorte que les polices d’assurance voyage ne couvrent pas les risques liés à la Covid-19. Je sais, je sais, on a besoin de voyager pour préserver notre santé mentale, mais malheureusement ce n’est pas encore reconnu au niveau des assurances lol. Combien pensez-vous coûte une hospitalisation en raison de la Covid-19? Mes recherches indiquent entre 34 000$ et 73 000$ US. Ça fait des vacances qui coûte très, très cher!

7. Très important aussi : il peut y avoir une 2e vague éventuellement. Par conséquent, si vous achetez des billets d’avion pour plus tard, regardez attentivement leur politique de remboursement au cas où vous devrez annuler votre voyage. Et évitez à tout prix FlightHub : même avant le Covid-19, ils ne remboursaient pas les billets d’avion, et chargeaient même des frais supplémentaires pour supposément traiter l’annulation de vols. C’est un fait vécu : ils ne m’ont jamais remboursé mon vol de 2019, et nous sommes en 2020. Et ils m’ont chargé un extra 300$ pour “traiter” ma demande.

8. Finalement, le gouvernement du Canada impose un isolement de 14 jours au retour au pays. Il est fort probable que notre employeur nous demandera de prendre ces 14 jours dans notre banque de vacances. Ouch.

Si nous récapitulons, pour un voyage à l’étranger de 3 semaines, si on compte que nous serons 14 jours à destination en quarantaine, puis un autre 14 jours au retour, ça nous donne un beau gros 7 jours de vraies vacances. C’est cher payer.

Vous décidez tout de même de voyager en avion? Je ne juge personne, ne vous inquiétez pas lol. Voici tout de même les essentiels à savoir!

9. Si vous décidez de voler, les experts suggèrent que vous réserviez des vols courts, pour éviter d’avoir à utiliser les toilettes, pour réduire les chances d’être infecté par une personne malade à bord, et aussi pour éviter les risques de caillots de sang (les vols en avion de 4 heures ou plus peuvent être un facteur de risque de thrombose veineuse profonde et d’embolie pulmonaire). Par contre, ‘vols courts’ veut dire plusieurs vols et escales si on veut voyager loin. Une question importante alors à se poser : combien de temps faut-il prévoir pour les escales? Habituellement, 1 heure est un minimum, mais s’il y aura des contrôles supplémentaires, faut-il prévoir 2 heures, ou 3 heures? Ça allonge le temps de voyage, et la fatigue qui vient avec 😉

10. Pour ce qui est du choix de siège, il est préférable de réserver le siège hublot. Pourquoi? Si on calcule un cercle de 6 pieds autour de nous, avoir un mur à côté de nous réduit le nombre de personnes qui peuvent nous contaminer. Sans compter les gens qui marcheront dans l’allée.

11. Apportez-vous des lingettes désinfectantes pour nettoyer votre ceinture, votre plateau, les accoudoirs et vos effets personnels qui ont pu toucher une surface contaminée, comme votre passeport.

12. Apportez-vous aussi des sacs réutilisables qui zippent pour vos effets personnels que d’autres personnes auraient touchés. Vous pourrez les désinfecter plus tard.

13. Lavez-vous les mains aussi souvent que vous le pouvez, ou désinfectez-les le plus souvent possible avec du gel hydroalcoolique (du genre Purel).

14. Et dès que vous êtes assis à votre siège, essayez de ne pas vous relever ni de vous promener.

15. Portez un masque, mais pas de gants: le port de gants peut donner un faux sentiment de sécurité.

16. Voler avec des enfants, surtout de jeunes enfants, amènent des considérations spéciales. C’est déjà difficile que nos enfants se lavent les mains souvent et ne touche pas à tout à la maison, ce peut être encore plus difficile en vol d’avion. À noter que les enfants plus jeunes que 2 ans ne devraient pas porter de masques.

17. Finalement, peu importe où vous voyagerez, réservez votre hébergement directement sur le site web de l’hôtel, ainsi l’hôtel n’aura pas à verser de commission à un tiers partie et aura plus de chances de rester en affaire plus longtemps 😉

Ça me démange autant que vous, sinon plus, de partir à l’étranger! Mais à quel prix? Je pense qu’un voyage à l’étranger, pour l’instant, serait possible, mais beaucoup de trucs rendraient l’expérience très, très ennuyante!

La meilleure option : des vacances locales

En date du 15 juin 2020, les hébergements réservés doivent l’être pour un maximum de 10 personnes, provenant de 3 familles tout au plus. De plus, ce ne sont pas tous les hébergements qui sont ouverts, et pour ceux qui le sont, les disponibilités sont assez limitées.

Voici nos coups de coeur pour ce qui est des meilleures options d’hébergement pour familles au Québec!

Dans la région de Québec

Entourage sur-le-Lac

https://www.instagram.com/p/B0WumUBHNzF/

Hôtel Le Bonne Entente

Hôtel 71

Dans la région de Montréal

Hôtel le Crystal

https://www.instagram.com/p/B_5DHVwnX37/

 

Hôtel St-Sulpice

 

Dans la région de Saguenay-Lac-Saint-Jean

Hôtel Chicoutimi

Mon adresse à louer

 

Ces coups de coeur ont été testés par nous-même, en personne! Ce qui n’empêche pas qu’il y a beaucoup d’autres options fantastiques à découvrir! Et n’oubliez pas : pour encourager l’économie locale le mieux possible, réservez votre hébergement directement sur le site web de l’hôtel (et non par Expedia, par exemple).

Et à part l’option standard d’un séjour dans un hôtel, motel, bed and breakfast, auberge… quelles solutions s’offrent à nous?

Obtenez le guide vacances en famille été 2020!

Cliquez ici pour avoir accès à 30 idées uniques et fantastiques pour vos vacances d’été 2020 en famille, incluant des solutions d’hébergement et des activités qui plairont à maman, papa et enfants!

Tout cela dans le respect des lois 😉

Recent Posts

Leave a Comment

0
Show Buttons
Hide Buttons