fbpx

Je me souviendrai toujours de ce regard.

Il était rempli de jugement, ou de jalousie. Je ne sais pas trop. Mais pendant l’espace de quelques secondes, il m’a fait douter de ma décision. Heureusement que ce regard a rebondi contre l’armure qui protège mes valeurs et tout ce que j’ai de plus précieux en moi.

Ce regard était celui de la professeure de ma fille quand je lui ai annoncé que je la retirais de l’école pendant deux semaines, car nous partions en voyage :

« Mme Lessard ! Ce n’est vraiment pas rendre service à votre enfant que de la retirer de l’école pendant deux semaines ! »

Et c’est à ce moment que sa machine culpabilisante se mit en marche :

« Avez-vous pensé à toute la matière qu’elle va manquer ? »

« Avez-vous pensé au retard que vous allez lui causer ? »

« Et si tout se retard lui faisait manquer son année ? »

STOP !

Premièrement, ma fille performe super bien à l’école. Le cas contraire, évidemment que je n’aurais pas pensé la retirer de l’école deux semaines pour partir en voyage.

Deuxièmement, quand je pars en voyage avec ma fille, ce n’est pas pour l’abrutir. Au contraire, je sais comment voyager pour l’instruire.

Troisièmement, en tant que maman organisée, je sais quoi faire et les ressources à contacter pour faire en sorte que ma fille revienne de voyage, au même niveau, sinon à un niveau plus élevé, que ces confrères et consœurs de classe.

Mon but n’était pas de clouer le bec à sa professeure, ni même de la faire changer d’avis. Reste qu’après lui avoir dit tout ce que je vais vous dire, son regard avait passé du jugement à la curiosité.

Pourquoi manquer l’école pour voyager

Apprendre dans un livre les animaux vivants en Afrique, ça le fait. Mais voir ces animaux dans leur réel habitat, ça… ça le fait BEAUCOUP ! L’apprentissage en contexte, il n’y a rien de mieux, car chacun des sens est stimulé et plus ils le sont, plus les apprentissages se lient et se scellent. Voilà pourquoi je crois que le voyage c’est offrir un contexte d’apprentissage favorable et unique à son enfant.

Outre cette raison, voyager c’est :

  • Découvrir de nouvelles cultures et visons de vie afin de s’ouvrir au monde et accueillir ce qui est différent de nous.
  • Développer son autonomie en faisant appel à sa débrouillardise et sa capacité à entrer en mode solutions lors d’imprévus.
  • Communiquer dans de nouvelles langues, riches d’histoires, qui permettent de créer des liens et de développer l’empathie.
  • Booster sa confiance, son estime et sa curiosité. Ces trois ressources qui, selon moi, sont les piliers de tout être humain.
  • Apprendre à se connaître pour mieux définir ce qui a de la valeur pour soi ce qui, à mon avis, est un précieux cadeau à faire à son enfant.

Maintenant que vous savez pourquoi, il serait intéressant de savoir comment ! Voici mes 3 astuces :

Établir un plan de match

Pour établir un plan de match, il faut d’abord vous mettre au diapason avec le/la professeur/e de votre enfant. Beaucoup de professeurs sont collaboratifs et même enthousiastes et pourront vous suggérer des idées pour ne pas perdre une once d’apprentissage. Ce peut être :

  • En vous fournissant la matière qu’il aura à voir durant son voyage ou à passer en revue avant le voyage.
  • En établissant avec vous une manière équivalente de voir la matière (comme lui demander d’écrire un récit de son voyage et d’en préparer un exposer oral à son retour)

Si vous planifiez voir la matière de manière plus « conventionnelle » durant le voyage, établissez avec votre enfant, avant de partir, son horaire. Demandez-lui quel est le meilleur moment pour faire ses apprentissages (matin, après-midi, soirée) et combien de temps il souhaite dédier à chaque apprentissage (15-30-45 minutes). Vous serez étonné de constater que plus vous impliquez votre enfant dans le processus, plus il sera collaboratif.

Prévoir des ressources

Désormais, tout peut se faire en ligne. Profitez de la technologie pour faire appel à des entreprises de tutorat en ligne tel qu’Entre-guillemets. Ainsi, un professeur pourra passer la matière à voir avec votre enfant durant le temps du voyage. Il y a également le site Allo-Prof où vous pourrez trouver de nombreuses ressources ou encore des sites comme Quizziz ou J’accorde pour réviser la matière.

Faire de chaque occasion une opportunité d’apprendre

Vous êtes au restaurant ? Demandez à votre enfant de faire des maths en calculant le prix du repas et même en convertissant le prix en devise canadienne. Demandez au serveur de vous faire découvrir un plat de typique de l’endroit et de vous nommer les ingrédients. Vous êtes à la plage ? Demandez à un pêcheur de nommer à votre enfant les types de poisson qu’il est possible de pêcher et de lui expliquer le phénomène des marées. Vous allez acheter du pain à une boulangerie ? Demander au commerçant d’expliquer ou même de montrer à votre enfant comment on fait le pain.

Les occasions d’apprentissage sont infinies ! À vous de faire preuve d’imagination et surtout, d’y prendre plaisir. De cette manière, vous êtes futés et faites voir à votre enfant la matière sans qu’il ne s’en rende compte.

Au retour de voyage, vous pourrez ajouter une punaise à chaque destination que vous aurez visitée sur l’une de mes cartes du monde personnalisables. Parce qu’immortaliser ses souvenirs de voyages, c’est aussi un précieux apprentissage.

En espérant que cet article vous aura peut être fait, vous aussi, passé du jugement à la curiosité. Je vous souhaite de merveilleuses aventures autour du monde et de profiter de chaque occasion pour apprendre.

Recent Posts

Leave a Comment

0