What Kind Of Crazy Parents Take Their Toddler On A Dangerous Trip Around The World?

As parents, one of the most important responsibilities we have is of course to make sure of our children’s safety and well-being. When undertaking a trip in unfamiliar countries and for a long period of time, we question whether we put our children at unnecessary risk… Is our passion for travel and adventure more important than the safety of our daughter? I think this is not the right question to ask… When you think about it logically, not emotionally, which is harder said than done when the subject is that delicate, the best way to look at the issue is to simply analyze the facts and the risks.

For most people, the risk is assessed on what they experience and are used to at home. It would be wrong to think that we are safe from all dangers at home. At home and abroad, we constantly face risks. The biggest risk that we face in our North American lifestyle is undoubtedly car accident! Yet, do we question ourselves every time we drive our car with our child, if the reason we are driving is worth our child’s safety? Absolutely not, because with time and experience, we are desensitized to that risk, we feel in control and we think nothing can happen to us! But what about the risks we are facing when traveling? I think the big difference is in the nature of the risks we face abroad: these are risks we are not desensitized to.

What Kind Of Crazy Parents Take Their Toddler On A Dangerous Trip Around The World?

Diseases and injuries

One danger that we face while traveling is obviously diseases. Nothing is worse than getting sick while traveling! Yet, if we had stayed in North America all winter, would we have necessarily protected our daughter from illness? Someone might even say that it is seeking trouble by staying in a Nordic country during the winter with all these flus and colds and viruses that are spreading. Before we left for our trip, our daughter caught a very intense virus that she dragged for two weeks. Deep cough, runny nose, etc… Is the illness she might have during our trip worse than those two weeks of hell? I don’t think so. It’s just a question of what we are used to. Dehydration, diarrhea, sun stroke… all these illnesses are possible when traveling, but they are not necessarily more serious, in my opinion, than Quebec’s big cold.

Moreover, some of these diseases are rather more easily avoidable and easier to prevent than a virus transmitted at daycare, a place that turns into a real illness nursery during winter (well, this is what parents keep telling me). Yet is anyone concerned when a parent sends his child to daycare? Not at all, since sending our children to daycare has become the norm in North America. Again, it is a question of what we are accustomed to in our normal living environment.

quick easy guide ultimate cheapest family holiday travel

Abduction or Losing Our Child

Among the worst fears a parent can have is to lose our child or get him or her abducted. I can say that was my biggest fear for this trip. Our daughter is now very mobile, and she can travel a great distance in a short period of time. By combining this factor to the fact that we visit densely populated countries, the risk of losing sight of our daughter, even for a second, and not knowing where she is, worried me. However, during every trip we’ve taken, I noticed that the fears we have before leaving usually fade once we are at our destination. That’s what happened this time also. Once at the destination, when we can see for ourselves the places and the people, our fears slowly disappear. Our brain quickly gets used to the new reality and change our perception that we had created mentally. After all, is the risk of losing my daughter in a crowd is worse in Cambodia than in Canada? Most likely not!

The countries we have selected for our trip (Thailand, Cambodia, Malaysia and Sri Lanka) also raised some security issues within our family and friends. Nothing is more normal for people who cares about our well-being. However, I can bet that I would not have had this kind of reaction if we announced that we were going to an American city, where the crime rate per capita is much higher. For example, when we visited New York City, Chicago and Las Vegas, nobody raised any concern, not because these cities are safer, but because we think we know these places better. My point here again is simply that we usually feel more secure when we think we know the elements that are surrounding us. However, the actual level of danger is not necessarily a reflection of our perception.

Before making any travel plan whatsoever, the best thing to do is to check with reliable sources of information. On this level, governments keep updated information on the status of each country, whether it is safe to visit or not. It even happens that a country is safe in general, but that a certain region of that country is not. For example, on our first trip to Thailand, although it was safe to travel in most places, it was also recommended to avoid traveling to some regions at all cost, which we obviously avoided.

In addition to traveling only to safe regions, we also have taken other security measures for our trip:

  • Before leaving for a trip, we always look up the validity and coverage of our travel insurance.
  • We are registered on IAMAT’s website, which lists the English doctors who can provide quality care in trusted hospitals, at a reasonable price.
  • We also list all Canadian consulates and their addresses, as well as the best hospitals according to Lonely Planet.
  • We give our itinerary to our relatives, and where we are planning to stay.
  • We always visit our travel clinic to renew our immunizations and get new one if necessary. This is a good way to avoid many health problems! For this trip, we got some shots and received a prescription for malaria.
  • We were kindly given a child locator that warns us on our iPhone when our daughter is wandering too far from us (the Teddy Tag, thanks to Mommy I’m Here).Mommy Im Here Teddy Tag
  • We also got offered a device that secures the door of our hotel rooms for the night, making it impossible to open the door from the outside (the Portable Door Lock, by Corporate Travel Safety). An another device sounds a loud alarm when our door is opened without our consent (the Travel Door Alarm with LED Flashlight, by Corporate Travel Safety)

     

  • At last, I have a pepper spray can that I always carry with me, just in case.

Finally, if an unfortunate situation arises during our trip, we have to remind ourselves that it is also possible that we have avoided the worst while staying at home. After all, even with the best precautions, I think it’s safe to say that as much when traveling and at home, “time and unforeseen events happen to everyone!”

Quel Genre de Parents Fous Amènent Leur Jeune Enfant Dans un Voyage Dangereux Autour du Monde?

(Version française)

En tant que parents, l’une de nos responsabilités les plus importantes est évidemment d’assurer la sécurité et le bien-être de nos enfants. Lorsqu’on entreprend un voyage dans des pays peu connus et pour une longue période de temps, on se questionne à savoir si l’on met notre enfant inutilement à risque… Est-ce que notre goût pour le voyage et l’aventure serait plus important que le bien-être de notre fille? Je crois que poser la question de cette façon n’est pas aborder la question de la bonne façon… Lorsqu’on y réfléchit de façon logique et non émotionnelle, ce qui s’avère plus difficile à dire qu’à faire quand le sujet est aussi délicat, la meilleure façon d’analyser la question est tout simplement d’analyser les faits et les facteurs de risque. Pour la plupart des gens, le risque est toujours évalué en fonction de ce qu’ils vivent chez eux. À ce titre, il serait faux de penser que nous sommes à l’abri de tous dangers à la maison. Au contraire, chez nous comme à l’extérieur dans un autre pays, nous courrons constamment des risques. Le plus grand facteur de risque que nous courrons de façon générale dans notre mode de vie nord-américain est sans aucun doute l’automobile! Pourtant, est-ce qu’on se pose la question à chaque fois qu’on installe notre enfant dans l’auto si la raison de notre déplacement vaut le risque que nous faisons courir à notre enfant? Absolument pas, avec le temps et l’habitude, on s’est désensibilisé au risque même que, lorsqu’on est derrière le volant, on a l’impression d’être en contrôle et que rien ne peut nous arriver! Mais quand est-il pour les risques que l’on encourt lorsqu’on voyage? Je crois que la grosse différence est dans la nature des risques que l’on court : ce sont des risques auxquels on ne s’est juste pas désensibilisés, comme avec l’automobile.

Maladie et Blessures

L’un des dangers que l’on court en voyage est évidemment la maladie. Rien de pire que de tomber malade en voyage! Pourtant, si nous étions demeurés au Québec pendant toutes ses semaines hivernales, est-ce que l’on aurait nécessairement protégé notre fille d’une maladie? Quelqu’un pourrait même affirmer que c’est chercher le trouble que de rester dans un pays nordique l’hiver avec toutes ces grippes et virus qui y font rage. Avant de partir en voyage, ma fille a attrapé un virus très intense qu’elle a traîné avec elle deux semaines et dont on a perçu les effets plusieurs semaines après. Grosse toux, nez qui coule, etc… Est-ce que ce que notre fille risque en voyage est pire que ces deux semaines d’enfer vécu chez nous? À mon avis non. C’est tout simplement une question de ce que nous sommes habitués. Déshydratation, diarrhée du voyageur, insolation… toutes ces conditions sont possibles lorsqu’on voyage mais ne sont pas nécessairement plus graves à mon avis qu’une bonne grosse grippe québécoise. De plus, certaines de ces conditions à risque en voyage sont plutôt simples à éviter et fort probablement plus facile à empêcher qu’un virus transmit à la garderie, endroit qui se mue en véritables pouponnières à bibittes pendant la saison hivernale, si je me fie aux parents de mon entourage qui m’en parle. Pourtant, est-ce que quelqu’un s’inquiète lorsqu’un parent y envoie son enfant? Pas du tout, puisque c’est devenu la norme par chez nous. Encore là, il est question de ce que nous sommes habitués de voir dans notre milieu habituel de vie.

Enlèvement et Perte

Parmi les pires craintes d’un parent demeurera toujours l’enlèvement ou la perte de son enfant. Je peux dire qu’il s’agit probablement de la crainte que j’appréhendais le plus pour ce voyage. Notre fille étant maintenant très mobile, elle peut parcourir de bonnes distances en peu de temps. En jumelant ce facteur au fait que nous visitons des pays densément peuplés, le risque de perdre notre fille de vue pendant une fraction de seconde et de ne plus savoir où elle était m’inquiétait. Toutefois, avec les voyages que nous avons faits, j’ai remarqué que les craintes que nous avons avant de partir s’estompent habituellement une fois rendu à destination. C’est ce qui s’est produit cette fois encore. Une fois rendus sur place, lorsqu’on peut voir de nos yeux l’endroit, nos craintes disparaissent peu à peu. Notre cerveau s’habitue rapidement à la nouvelle réalité et modifie notre perception que nous nous étions fabriquée mentalement. Après tout, est-ce que le risque de perdre ma fille dans une foule est pire au Cambodge qu’au Canada? Fort probablement que non!

Les pays que nous avons sélectionnés pour notre périple (Thaïlande, Cambodge, Malaisie et Sri Lanka) ont également fait soulever quelques questions en matière de sécurité par nos parents et amis. Rien de plus normal pour des personnes qui s’inquiètent de notre bien-être. Toutefois, je peux gager que je n’aurais pas eu ce genre de réaction si nous avions annoncé que nous allions en voyage dans certaines villes américaines où le taux de criminalité par habitant est pourtant beaucoup plus élevé… Par exemple, lors de nos voyages à New York, Chicago et Las Vegas, presque aucune inquiétude, puisqu’il s’agit d’endroits davantage connus. Mon point encore ici est tout simplement de dire qu’on se sent habituellement plus en sécurité quand les éléments qui nous entourent sont connus. Toutefois, le  réel niveau de danger n’est pas nécessairement le reflet de notre perception.

Avant de faire quelque voyage que ce soit, l’idéal est toujours de se renseigner auprès de sources d’information fiables. À ce niveau, les gouvernements tiennent de l’information à jour sur le statut de chaque pays à savoir s’il est sécuritaire de visiter un pays ou pas. Il arrive même qu’un pays soit sécuritaire mais qu’une certaine région dudit pays ne le soit pas. Par exemple, lors de notre premier voyage en Thaïlande, bien qu’il était sécuritaire dans la majorité des endroits, on nous recommandait d’éviter catégoriquement certains endroits plus à risque.

En plus de voyager dans des endroits sécuritaires, nous avons également pris d’autres mesures de sécurité pour notre voyage :

  • Avant chaque départ en voyage, nous vérifions toujours la validité et les couvertures de notre assurances voyage.
  • Nous sommes inscrits au site de IAMAT qui nous liste les docteurs anglophones qui peuvent donner des soins de qualité à prix raisonnables et qui liste les hôpitaux de confiance.
  • Nous avons également préparé à l’avance une liste des consulats et de leurs adresses ainsi que des hôpitaux référés dans le Lonely Planet.
  • Nous fournissons également à nos proches un plan de notre itinéraire et des endroits où nous planifions demeurer.
  • Nous allons toujours à notre clinique du voyageur afin de renouveler nos vaccins et en prendre de nouveaux si besoin est. Il s’agit d’une pratique qui peut éviter bien des ennuis de santé! Encore cette fois-ci, nous avions certains vaccins à faire renouveler et nous avons reçu nos prescriptions pour la malaria.
  • Nous avons reçu un dispositif, le Teddy Tag, permettant d’être alerté sur notre iPhone lorsque notre fille s’éloigne de nous plus qu’une distance prédéterminée (merci à Mommy I’m Here!)Mommy Im Here Teddy Tag
  • Nous avons également un dispositif permettant de sécuriser la porte de notre chambre d’hôtel pour la nuit rendant impossible l’ouverture de la porte de l’extérieur : le Portable Door Lock (Corporate Travel Safety)Corporate Travel Safety Travel Door Lock
  • Un autre dispositif émet une alarme lorsque notre porte est ouverte : le Travel Door Alarm with LED Flashlight (Corporate Travel Safety)Corporate Travel Safety Travel Door Alarm
  • Enfin, j’ai une canette à pression permettant d’envoyer plusieurs dizaines de jets de poivre de Cayenne à quelques mètres de distance. J’ai toujours cette bouteille accrochée à mon coup si le pire devait arriver…

Enfin, si une situation malencontreuse devait se produire en voyage il est également possible que nous en ayons évité une pire en restant à la maison. Après tout, même avec les meilleures précautions, je crois qu’il est sage de dire que, autant en voyage qu’à la maison, “temps et événements imprévus arrivent à tous”!

Recent Posts
0
Show Buttons
Hide Buttons
koh rong cambodia